2014 every little movement

Teaser – every little movement

Comment une recherche axée principalement sur le corps et le mouvement pur, très proche du travail des danseurs en studio, peut-elle faire émerger des formes nouvelles? Comment imaginer un spectacle où chaque interprète est plongé dans de multiples états de corps, et où se dégage dans chaque scène l’idée de glissement et de rupture, de va-et-vient dans l’instant. Comment créer une oeuvre qui soit à la fois structure et chaos, bousculant nos sensations, impressions de corps et d’âme que l’on pourrait parfois reconnaître ou avoir déjà vécu ? Cette création veut faire apparaître tous les possibles. Les possibles du corps en mouvement. De nos jours que peut bien faire un corps dansant ? Commençons par une hypothèse : l’examen de la relation des mouvements contradictoires peut potentiellement en générer de nouveaux. Il s’agit de représenter une danse multiple. Nous pourrions dire aussi une danse hybride car il s’agit bien de mariage et synthèse de nombreuses tendances. Il en est ainsi de la part organisée d’un corps structuré (géométrique, limité) ou de l’autre, plus organique (ondulant, impalpable). Mais les corporalités existantes sont multiples et cette recherche ouvre les portes à un grand nombre de matières à visiter, encore inconnues et bien souvent opposées. La vision de ce spectacle, son devenir, serait d’inventer un corps aux langages universels. La danse pour tous, la danse pour chacun et pour former un tout : un corps total, un corps conscient.

Pièce chorégraphique pour trois danseurs

Chorégraphie : Léonard Rainis

Pièce créée en collaboration avec Katell Hartereau et les danseurs : Yannick Hugron, Marie Rual, et Joachim Maudet

Conception sonore : Nicolas Bazoge

Création lumière : Stéphane Bazoge

Musique: J.S. Bach, Akira Rabelais, Nicolas Bazoge

En tournée : 7 personnes/  Durée 1h00.

Production : le pôle 

Coproductions : L’Hermine (Sarzeau, scène territoriale pour la danse), La Voilerie Danse (Arzon), Le Mac Orlan (Brest), T.A.B (Théâtre Anne de Bretagne, Vannes, scène conventionnée danse 2016), Danse à tous les étages! Centre Chorégraphique National du  Havre-Normandie  (aide à l’écriture)

Soutiens : La Briquetterie (Centre de Développement Chorégraphique du Val-de-Marne), la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, le conseil régional de Bretagne, le conseil général du Morbihan, la ville de Lorient, l’ ADDAV 56, Centre National de la Danse (prêt de studio), la ville de Lanester, l’Estran